Les artistes de Goma ont tenu un point de presse ce vendredi 16 octobre 2020 au centre de presse de l'UNPC.

Ils ont déploré le désintéressement dans leur domaine d'art et de la musique en particulier, des autorités   provinciales, ceci ayant un impact négatif pour eux et causant un tâtonnement dans la résolution de leurs problèmes respectifs entre autres la consommation locale et régionale de leurs produits sans droits d’auteur.

Ce manque d'accompagnement, disent-ils, conduit à la détérioration de la culture dans son ensemble. 

Ils ont critiqué le fait de cumuler au ministre Robert Lufungula plusieurs ministères notamment celui de la justice et de la culture et arts expliquant que celui-ci a tendance à abandonner les artistes à leur triste sort pour se pencher à la justice d’autant plus que c’est son domaine.

" On doit laisser la pharmacie aux pharmaciens et l'art aux artistes ", ont lâché ces derniers.

Dans leur lettre lue par l'artiste Chiko, ceux-ci ont demandé une   réattribution du ministère d'art à un vrai artiste qui connait bien ce secteur dans le respect strict de la loi numéro 086/03 du 5 avril 1986 portant protection des droits d'auteurs.

En attendant une réponse urgente à leur revendication de la part des autorités, ces artistes projettent pour ce lundi 19 octobre 2020 une marche pacifique avec comme point de départ le rond-point Signers avant de chuter au gouvernorat où ils doivent déposer leur mémo.