Ce jour-là, 10 janvier comme aujourd'hui, mais en 2019, Félix Tshisekedi est déclaré par la CENI vainqueur de la présidentielle de décembre 2018, une victoire historique pour l'opposition.

Mais son élection suscita des interrogations sur l'exactitude des résultats, avec des accusations de connivence avec Joseph Kabila.

Selon les chiffres officiels annoncés par Corneille Nangaa, le Président de la CENI, Félix Tshisekedi avait obtenu 38,5 % des voix, contre 34,7 % pour Martin Fayulu.

Emmanuel Shadary, le candidat de la coalition au pouvoir, avait lui obtenu 23,8 %.

La CENCO, qui représente l'Eglise catholique en RDC, déclara que les résultats annoncés ne correspondaient pas à ses conclusions ; faisant savoir qu'elle avait déployé 40 000 observateurs électoraux dans les 75 000 bureaux de vote.

Ses statistiques donnaient Martin Fayulu vainqueur, et ce dernier qui se considère comme président élu, s'oppose toujours à Félix Tshisekedi qu'il considère comme un usurpateur.




Job KAKULE

Job KAKULE - 26/01/2022 17:07 - Répondre 

🤔🤔🤔