Le Gouvernement de la RDC a condamné l’incursion, en date du 07 juin 2024, des terroristes ADF dans les localités de Masala, de Mahihi et de Keme en territoire à Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Dans un communiqué, le ministre de la communication, citant un rapport transmis par le Gouverneur militaire qui a dépêché une mission urgente sur place, rapporte que 39 personnes ont été tuées à Masala et Mahihi et 2 autres à Keme ; ce qui fait un total de 41 personnes qui ont perdu la vie et 9 autres qui ont été blessées dans ces attaques qui ont également causé plusieurs dégâts matériels.

Des chiffres inférieurs à ceux avancés il y a quelques jours par la société civile locale,

« Le Gouvernement de la République présente ses condoléances aux familles des victimes de ces actes inhumains. Il exprime toute sa compassion aux blessés, et leur assure sa détermination à poursuivre sans relâche les opérations de traque de ces terroristes, lesquelles ont permis de neutraliser plusieurs d’entre eux, et de libérer un bon nombre d’otages civils », indique ce communiqué.

Le Gouvernement de la République a par ailleurs assuré qu’il accompagnera les familles dans le processus d’inhumation des victimes et assurera la prise en charge des blessés dans des structures adéquates.