Ce jour-là, 2 février comme aujourd'hui, mais en 2001, le jeune Président Joseph Kabila, âgé de 29 ans, fait son premier discours devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

C'était 1 semaine après sa prestation de serment du 26 janvier 2001.

A Washington, Joseph Kabila avait notamment discuté avec le Secrétaire Général des Nations Unies (Koffi Anan) des moyens de ramener la paix en République démocratique du Congo, déchirée par une guerre régionale.

Après leur entretien, Koffi Anan fera d'ailleurs savoir qu'il existait "un nouveau climat et une nouvelle situation" pour faire avancer la paix au Congo.

Ce 2 février, devant le Conseil de Sécurité de l'ONU, Joseph Kabila donna un coup d'accélérateur aux efforts pour ramener la paix en République démocratique du Congo. Parlant lentement en français, il affirma notamment qu'il voulait relancer les accords de paix de Lusaka, coopérer avec l'ONU et entamer un dialogue avec les rebelles. "Je vais examiner les voies et moyens pour relancer les accords de Lusaka afin qu'ils puissent non seulement conduire à un cessez-le-feu effectif, mais aussi ramener la paix dans la région des Grands Lacs", dira-t-il.

Enfin, Joseph Kabila invita l'opposition et les rebelles "à venir s'asseoir (...) autour d'une table pour parler de la paix, de l'organisation du futur paysage politique" du pays.

Il se montra toutefois intransigeant avec le Rwanda et l'Ouganda, dénonçant l'occupation et le pillage des richesses de son pays.

Via www.babunga.alobi.cd




Julien BAMUPENDE

Julien BAMUPENDE - 06/02/2021 12:12 - Répondre 

Le papa de tous


Job KAKULE

Job KAKULE - 02/02/2021 22:22 - Répondre 

🤔🤔🤔