Ce jour-là, 15 avril comme aujourd'hui, mais en 2008, autour de 14h40 (heure locale, soit 12h40 GMT), un Boeing DC-9 affrété par la compagnie aérienne congolaise "Hewa Bora" s'écrase sur un quartier populaire de la ville (quartier Birere) lorsqu'il tente de décoller.

D'après les enquêtes, l'avion s'était aligné sur la piste 18 de l'aéroport de Goma et avait reçu autorisation à décoller.

Mais le moteur 1 prend feu au bout de 300m et explose. L'avion ne pouvant s'arrêter sur la piste, finit sa course dans un marché au sud de la piste.

L'avion s'échoue sur l’avenue la plus mouvementée de Goma, les "sièges" de toutes les femmes commerçantes, le terminus du transport urbain pour les bus, taxis motos et trottinettes.

Les premières équipes de secours arrivent, essentiellement des membres du "6t Battalion of the Sikh Light Infantry" (de l’armée indienne au sein de la Monuc).

Ils sauvent 6 personnes, extraient 18 corps et permettent de maîtriser l'incendie. Ils retrouvent aussi les 2 boîtes noires de l'appareil.

Au lendemain du crash, le gouvernement congolais avait fourni un bilan provisoire de 36 personnes décédées et 146 autres hospitalisées.

Mais quelques jours après, le bilan avait été revu à la hausse, passant à 36 à 75 morts, dont plusieurs passagers.

Via www.babunga.alobi.cd

 




Job KAKULE

Job KAKULE - 16/04/2021 15:00 - Répondre 

🤔🤔🤔