Ce jour-là, 30 juillet comme aujourd'hui, mais en 2006, plus de 25 millions d’électeurs (pour un pays de soixante millions d’habitants) sont appelés à participer aux premières élections présidentielle et législatives libres en RDC depuis 1965.

Le coût des élections, évalué à 370 millions d’euros, est supporté par la communauté internationale (l’Union Européenne donne 250 millions d’euros à elle seule).

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), principal parti d’opposition présidé par Étienne Tshisekedi wa Mulumba, avait décidé de boycotter ces élections, au motif qu’elles manquaient de transparence.

La Commission électorale indépendante (CEI) avait retenu 33 candidats pour cette l’élection, dont Jean-Pierre Bemba Gombo (MLC), Abdoulaye Ndombasi (Indépendant), Eugène Diomi Ndongala (DC), Antoine Gizenga (Palu), Joseph Kabila Kabange (Indépendant), Norbert Likulia Bolongo (Indépendant), Roger Lumbala (RCDN), Guy Patrice Lumumba (Indépendant), Antipas Mbusa Nyamwisi (Forces du renouveau, il appela son électorat à voter pour le candidat Joseph Kabila), François Joseph Mobutu Nzanga Ngbangawe (UDEMO), Justine Mpoyo Kasa-Vubu (MD), Paul Joseph Mukungubila Mutombo (Indépendant), Arthur Z'ahidi Ngoma (Camp de la Patrie), Joseph Olengankoy Mukundji (FONUS), Pierre Pay-Pay wa Syakasighe (CODECO), Azarias Ruberwa Manywa (RCD).

A l’issue du premier tour, Joseph Kabila venait en tête, avec 44,8% des voix, suivi de Jean-Pierre Bemba (20,0% des voix), Antoine Gizenga (13,1% des voix) et François-Joseph Mobutu Nzanga (4,8% des voix).

Le deuxième tour fut organisé en octobre 2006.

Antoine Gizenga et François-Joseph Mobutu Nzanga appelèrent à voter pour Joseph Kabila, formant avec lui l’Alliance pour la Majorité Présidentielle (AMP).

Joseph Kabila fut proclamé, le 15 novembre 2006, vainqueur du deuxième tour de l’élection présidentielle, avec 58.1% des voix, contre 41.9% pour Jean-Pierre Bemba.

Et le 27 novembre 2006, la Cour suprême de justice, après avoir rejeté les recours introduits par Jean-Pierre Bemba, confirmait les résultats publiés par la Commission électorale indépendante, proclamant Joseph Kabila, vainqueur de l’élection présidentielle.

Via www.babunga.alobi.cd




Job KAKULE

Job KAKULE - 30/07/2021 16:56 - Répondre 

Bien...