Ce jour-là, 21 mai comme aujourd'hui, mais en 1997, Mzee Laurent Désiré Kabila atterrit enfin à Kinshasa, soit 5 jours après la prise de la capitale par les forces de l'AFDL.

Sur le tarmac de l'aéroport international de Ndjili, le comité d'accueil est composé, entre autres, de Bizima Karaha, Déogratias Bugera, Anselme Masasu et Moise Nyarugabo.

Demeuré à Lubumbashi (province du Shaba à ce moment-là) lors de la prise de Kinshasa, Laurent-Désiré Kabila avait déclaré, le 18 mai, qu'il assumerait désormais les fonctions de chef de l'État, État qu'il venait de rebaptiser "République démocratique du Congo" (en remplacement de "Zaïre").

Dès son arrivée à Kinshasa ce 21 mai, Laurent-Désiré Kabila va annoncer qu'il formerait un gouvernement de transition dans les 72 heures et mettrait en place une assemblée constituante dans les 2 mois qui suivaient. Il avait également invalidé tout acte constitutionnel en vigueur.

Laurent-Désiré Kabila avait aussi exigé des militaires qu'ils capitulent, demandant à la population de dénoncer ceux qui ne le feraient pas. En outre, il affirma avoir contacté les généraux de l'armée zaïroise qui avaient accepté de se soumettre à ses ordres.

Enfin, Kabila fit un appel au calme, déclarant qu'il n'hésiterait pas à punir les personnes qui se rendraient coupables de pillages et de règlements de compte. Il promit aussi d'organiser des élections mais pas avant deux ans.

Sans attendre les 72 heures, au lendemain de son arrivée à Kinshasa (22 mai 1997), Laurent-Désiré Kabila Kabila désigna 13 membres de son gouvernement, gouvernement qui demeurait de type présidentiel mais qui ne comprenait pas de premier ministre. Il annonça aussi son intention de combler dans peu 7 autres postes.

Outre la Défense nationale qui relèvera du Président, Laurent-Désiré Kabila attribua les postes ministériels suivants :
Ministre des Affaires intérieures : Dr Mwenze Kongolo (AFDL)
Ministre de l'Information : Raphaël Ghenda (AFDL)
Ministre des Affaires étrangères : Bizima Karaha (AFDL)
Ministre des Finances : Mawapanga Mwanananga (AFDL)
Ministre de la Fonction publique : Justine Mpoyo Kasavubu (UDPS, agissant en son nom propre)
Ministre des Transports : Henri Mova Sakani (AFDL)
Ministre de l'Agriculture : Paul Bandomba (UDPS, agissant en son nom propre)
Ministre des Mines : Matukulo Kambale (AFDL)
Ministre des Postes et Télécommunications : Me Kinkela Vinkasi (Front Patriotique)
Ministre du Plan et du Développement : Dr. Babi Mbayi (AFDL)
Ministre de la Santé : Dr Jean-Baptiste Sondji (Front Patriotique)
Ministre de l'Éducation nationale : Kamara wa Kahikara (AFDL)
Ministre de la Justice : Célestin Luangi (AFDL)

Toutes les institutions de l'ancien régime furent abolies, y compris le Haut Conseil de la République - Parlement de transition (HCR-PT).

LD Kabila annonça aussi avoir suspendu les agences gouvernementales zaïroises d'information pour une durée indéterminée (l'Agence de presse zaïroise, de même que la Direction de la télévision et de la radio nationale).

 

Avec Benjamin Babunga, via www.babunga.alobi.cd




Job KAKULE

Job KAKULE - 21/05/2022 15:35 - Répondre 

🤔🤔🤔