Ce jour-là, 3 juillet comme aujourd’hui, mais en 2008, Jean-Pierre Bemba est remis officiellement à la Cour Pénale Internationale (CPI) par son transfèrement à la prison de Scheveningen (à La Haye), soit 2 mois après son arrestation par des policiers belges dans sa villa de Rhode-Saint-Genèse (Bruxelles).

A son arrivée à La Haye, Jean-Pierre Bemba fut directement conduit aux cellules VIP de la prison de Scheveningen, louées par le biais de l'ONU à l'Etat néerlandais et où on trouve la plus grande concentration de criminels de guerre détenus par la CPI.

Cette prison est un bâtiment lourd d'histoire, où de nombreux résistants néerlandais à l'occupation nazie avaient été torturés et exécutés.

A Scheveningen, chaque détenu VIP dispose d'une cellule de 15m² ouverte pendant la journée, avec un lit, un bureau, un coin cuisine, un coin salle de bain et des étagères.

Ces cellules VIP n'ont rien d'une prison normale : les prisonniers ont accès au téléphone et à la télévision, à l'atelier d'art, aux salles de sport, à la cuisine et aux salles de jeux et disposent d'une "chambre conjugale" qui leur permet de retrouver leurs compagnes dans l'intimité.

Jean Pierre Bemba y est resté environ 10 ans, aux côtés d'autres grands noms qui y sont arrivés soit avant lui, soit après lui (Charles Taylor, Milan Babic, Laurent Gbagbo, Bosco Ntaganda, Charles Blé Goudé...)

(Avec Benjamin Babunga, via www.babunga.alobi.cd)