Ce jour-là, 4 avril comme aujourd’hui, c’était autour de 18h.

Le pasteur Martin Luther King s’écroule devant sa chambre de motel à Memphis, tué d’une balle de fusil en pleine mâchoire.

Il était venu défendre la grève déclenchée par les éboueurs de la ville, à majorité noire.

Le coup de feu semblait venir d’un immeuble en face.

La police parvint à identifier le tueur un mois plus tard, à Londres. Il s’agissait de James Earl Ray (un évadé du pénitencier du Missouri).

Son procès débuta en mars 1969 et James Earl Ray plaida coupable. Il fut condamné à 99 ans de prison.

Martin Luther King, figure de la non-violence et du combat contre la discrimination raciale, avait conscience du risque qu'il encourait.

La veille de son assassinat, il avait prononcé un discours prophétique dans lequel il disait ne pas avoir peur de la mort : "Ce n'est pas vraiment important ce qui arrive maintenant. Car je suis arrivé au sommet de la montagne… Certains ont commencé à parler des menaces qui se profilent… Je n'ai aucune crainte. Je n'ai peur d'aucun homme. Mes yeux ont vu la gloire de la venue du seigneur !".

Son combat lui avait valu d'être, en 1964, le plus jeune lauréat du Prix Nobel de la paix.

Via www.babunga.alobi.cd




Samuel ABIBA

Samuel ABIBA - 04/04/2021 21:04 - Répondre 

Force