Ce jour-là, 8 janvier comme aujourd'hui, mais en 1997, l’AFDL annonce que le général André Kisase Ngandu a été tué dans une embuscade tendue par les Maï-Maï.

Le matin de ce jour-là, le général André Kisase quitte Goma pour se rendre à Beni et Bunia, en passant par Rutshuru, Kanyabayonga et Butembo.

Le Major Jacques Nziza organise l’escorte de celui qui était alors le Commandant en chef de l'Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération (AFDL), en mettant à sa disposition 5 véhicules comprenant 36 personnes.

André Kisase Ngandu prend place dans un pick-up double cabine Toyota, deux véhicules le précédent et deux autres ferment le convoi.

C’est entre Rutshuru et l'entrée du parc des Virunga, dans une plantation de café, qu’il est abattu par, dira-t-on, des combattants Maï-Maï.

Au lendemain de sa mort, les esprits critiques rappelèrent que Kisase Ngandu faisait de l’ombre à Laurent-Désiré Kabila et que c’est ce dernier qui aurait commandité sa mort.

Le début du conflit entre Kisase Ngandu et Laurent-Désiré Kabila surgit lors de l'arrivée de ce dernier à Goma (les villes d'Uvira et Bukavu venaient d'être prises par l'AFDL).

A son arrivée à Goma, LD Kabila fait alors une première déclaration en tant que "porte-parole de l’AFDL" mais, deux jours plus tard, il commence à se présenter comme le "Président de l'AFDL" (sans l'accord des autres membres de l'AFDL, dit-on).

Selon les témoignages de leurs proches, Kisase Ngandu ne cessait de reprendre Laurent-Désiré Kabila, lui faisant savoir qu'il n'était que le porte-parole de l'Alliance, et lui demandant d'arrêter de se présenter devant la presse internationale comme son Président.

Et très rapidement, une sourde rivalité s’installa entre Kisase et Kabila quant au contrôle de l’AFDL.

Appuyé par le Rwanda, Laurent-Désiré Kabila finit par prendre de l’ascendant sur son rival.

Via www.babunga.alobi.cd




Job KAKULE

Job KAKULE - 08/01/2021 12:16 - Répondre 

🤔🤔🤔