Ce jour-là, 4 juillet comme aujourd’hui, mais en 1994, les troupes du Front Patriotique Rwandais (FPR), conduites par l’actuel Président Paul Kagame, s’emparent du centre-ville de Kigali, après plusieurs mois de combats.

Les rebelles du FPR assiégeaient déjà, et contrôlaient même, depuis le mois de mai, de nombreux quartiers de la capitale sur les collines et les vallées entourant le centre-ville : les collines de Nyarugenge, Kimihurura, Kacyiru, Remera, Gisozi, Kicukiro, et le Mont Jari étaient déjà sous leur contrôle.

Les FAR-Interahamwe avaient opposé une résistance farouche pendant presque 2 mois au centre-ville de Kigali, en vue de disposer d’un passage pour entrer et sortir du cœur de la capitale vers les préfectures du nord et sud-ouest (Ruhengeri, Gisenyi, Butare, Cyangugu...) qui étaient encore sous le contrôle du gouvernement intérimaire.

Kanombe, avec l’aéroport international et la plus grande base de l’armée, tombera aussi le même jour.

Enfin, le Mont Kigali, qui surplombe le centre-ville et donne accès à l’ouest du pays et sur lequel les FAR-Interahamwe avaient résisté, finit par tomber ce jour-là aussi, abandonné par ses défenseurs.

Deux semaines après la prise de Kigali, le FPR s'emparait de Ruhengeri et de Gisenyi, derniers bastions des FAR-Interahamwe, marquant ainsi la fin de la guerre.

Le 18 juillet 1994, un "gouvernement d’union nationale" fut mis en place à Kigali pour une période transitoire de cinq ans, avec Pasteur Bizimungu comme président et Paul Kagame comme Vice-président.

Via www.babunga.alobi.cd




Samuel ABIBA

Samuel ABIBA - 05/07/2021 23:33 - Répondre 

🤔🤔🤔