Ce jour-là, 21 novembre comme aujourd'hui, mais 2012, au lendemain de la prise de la ville de Goma par les rebelles du M23 (Goma était tombé le mardi, 20 novembre 2012), un sommet régional est organisé dans le but de sommer les rebelles du M23 de se retirer de Goma. 

Joseph Kabila (RD Congo) et Paul Kagame (Rwanda) avaient alors fait le déplacement de Kampala où ils avaient été reçus par leur homologue ougandais, Yoweri Museveni.

A l'issue de la rencontre, la déclaration commune [et surprenante] des trois présidents était que : "Le M23 doit cesser immédiatement son offensive et se retirer de Goma" ; pendant que, depuis plusieurs semaines, le Rwanda et l’Ouganda étaient accusés par la RDC et les Nations unies de soutenir activement les rebelles du M23 (ce que Kampala et Kigali avaient toujours démenti).

Il était aussi dit, dans la même déclaration : "les Présidents Museveni et Kagame ont dit clairement que, même s’il existe des revendications légitimes de la part du groupe mutin connu sous le nom de M23, ils ne peuvent accepter l’extension de cette guerre ou l’idée d’un renversement du gouvernement légitime de la RDC ou d’un affaiblissement de son autorité".

Enfin, dans la conclusion de la déclaration commune, il était dit : "un plan est en train d’être transmis au M23 et Kinshasa prend l’engagement de rechercher promptement les causes des désordres et d’y remédier du mieux qu’il peut".

Via www.babunga.alobi.cd.




Samuel ABIBA

Samuel ABIBA - 21/11/2020 21:36 - Répondre 

🤔🤔🤔