Ce jour-là, 22 novembre comme aujourd'hui, mais 1963, en fin de matinée, l'avion Air Force One transportant le président John Fitzgerald Kennedy, sa femme (Jacqueline) et son vice-président (Lyndon Baines Johnson), se pose à l'aéroport de Love Field, à Dallas. Le président débarque alors à Dallas (qu'il aimait qualifier de "pays des fous") afin de recueillir des fonds lors de banquets pour financer sa campagne en vue de son éventuelle réélection en 1964.

Tout portait à croire que quelque chose de mauvais allait se produire. La veille de son arrivée, des tracts présentant des photos du président Kennedy de face et de profil soulignées du titre "Recherché pour trahison" avaient été distribués dans les rues.

Dans les tracts, on lui reprochait d'être trop près des Nations unies, "contrôlées par les communistes", et d'avoir compromis la souveraineté et la sécurité du pays lors des crises de Cuba et de la baie des Cochons, et lors de la signature du traité sur l'arrêt des essais nucléaires.

Il est exactement 11h40 lorsque Kennedy et sa femme Jackie descendent de l'avion. Ils sont accueillis par le gouverneur du Texas (John B. Connally).

Par la suite, le cortège présidentiel traversera les rues de la ville mais au cours du trajet, devant une foule en liesse, et lorsque la limousine présidentielle effectue son virage de Houston Street, une détonation sèche retentit.

Certains spectateurs prennent le bruit pour une pétarade de moto, d'autres se jettent au sol. Le président porte les mains à son cou en s'affaissant très tranquillement : il est touché.

Le gouverneur Connally se retourne vers lui pour voir ce qui se passe. Pendant ce temps, le chauffeur ralentit la vitesse de la voiture de 18 à 10 km/h. Lorsque Connally se retourne vers l'avant, il est lui-même atteint et s'affaisse.

Une fraction de seconde plus tard, le président Kennedy est atteint à la tête. L'impact disperse un nuage de sang et de matière cérébrale dans l'air.

Le Président Kennedy fut alors directement acheminé à l’hôpital mais à son arrivée, des manœuvres pour le maintenir en vie furent pratiquées, en vain.

Vers 13h, John Fitzgerald Kennedy, 35e président des États-Unis, est officiellement déclaré mort.

Via www.babunga.alobi.cd




Samuel ABIBA

Samuel ABIBA - 23/11/2020 13:34 - Répondre 

😥😥😥