Une fusillade meurtrière a été signalée dans la matinée de ce vendredi 17 juin 2020 à la petite barrière entre la RDC et le Rwanda.

A la base, un militaire des FARDC, le lieutenant John Kabangulu, qui a ouvert le feu sur des policiers rwandais, et qui a été abattu par des garde-frontières du Rwanda.

Si le bilan initial faisait état de 3 morts côté rwandais, l’armée rwandaise, dans un communiqué a affirmé que seuls 2 policiers ont été blessés par les tirs du militaire congolais qui, précise l’armée rwandaise, « est entré jusqu’à 25 mètres sur le périmètre rwandais. »

Cette situation a créé une vive tension, ce qui a paralysé les activités dans le centre-ville.

Dans la foulée, la DGM ainsi que le Mécanisme conjoint de vérification sont intervenus, et le corps du militaire congolais a été rapatrié à Goma sous les hommages d’une foule nombreuse, avant d’être acheminé à la morgue de l’hôpital militaire du camp Katindo.

Notez par ailleurs que le colonel MARCELIN MUKANYA de l’armée congolaise et membre du mécanisme conjoint de vérification, a rendu visite, à GISENYI, à l'un des policiers Rwandais rescapés de cette fusillade meurtrière, pour notamment recueillir des témoignages et informations vraies pour l’enquête.




Djamba NDJOLO

Djamba NDJOLO - 19/06/2022 21:41 - Répondre 

😭😭🤣🤣🤣